Edith signe ici une adaptation libre du roman de Philippa Pearce (1920-2006).Couverture de la bande dessinée "Le jardin de minuit" par Edith, adapté du roman pour enfants de Philippa Pearce

Philippa Pearce écrit « Tom’s Midnight Garden » en 1958. Ce livre est désormais considéré comme un classique de la littérature pour enfants. Pearce grandit en Angleterre dans une maison construite au 19ème siècle (« Mill House ») entourée d’un grand jardin bordé par une rivière et dans laquelle son grand-père et son père ont aussi vécu.

Ce décor et la thématique du temps teintent son œuvre et particulièrement « Le jardin de minuit ». J’avoue, je n’ai pas encore lu le roman, donc je vous parlerai ici de l’adaptation en bande dessinée par Edith, dessinatrice BD et illustratrice française.

L’histoire

Planche de la bande dessinée "Le jardin de minuit" par Edith, adapté du roman pour enfants de Philippa PearceTom est contraint de passer ses vacances chez sa tante Gwen et son oncle Allan car Peter, son frère, a la rougeole. Des barreaux à la fenêtre de sa chambre, pas de jardin, le séjour promet d’être long… Mais une nuit, la vieille pendule qui trône dans le hall d’entrée et appartient à la voisine du dessus sonne une treizième heure. Intrigué, Tom se lève et descend. Le hall est sombre et Tom décide d’ouvrir la porte qui donne sur la cour extérieure pour que la lune éclaire le cadran de l’horloge. Derrière la porte, pas de cour, mais un jardin immense et fleuri. Il fait jour dans ce jardin et des enfants y jouent. Ceux-ci ne voient pas Tom, sauf Hatty, une petite fille que Tom ira retrouver chaque nuit. Qui est-elle ? Pourquoi est-elle habillée comme au 19ème siècle?

Le temps et l’imaginaire

Le temps est le thème central de l’histoire. Les deux protagonistes vivent au même endroit, mais à des époques différentes. Chaque nuit lorsque Tom fait un saut dans le passé, les deux espace-temps s’entremêlent. Tom se lie d’amitié avec Hatty, ils partagent des parties de cache-cache, grimpent aux arbres,… mais le temps dans le jardin ne passe pas à la même vitesse que dans la vie réelle : Hatty grandit plus vite que Tom et devient bientôt une adulte. Plus Hatty grandit, et moins Tom est visible aux yeux de Hatty. Il s’interroge:

Il faudrait que je comprenne le fonctionnement du temps. Peut-être qu’on peut le partager ou le contourner… Enfin, je ne sais pas comment l’expliquer. Est-ce que je pourrais vivre dans le présent de Hatty ?

L’histoire suit donc une seule ligne du temps, mais les sauts temporels permettent aux personnages de deux époques différentes de se rencontrer. Le récit se termine sur une note surprenante –certainement plus surprenante dans le roman que dans la version BD. Je n’en dis pas plus sur l’histoire en tant que telle car je risquerais de gâcher le plaisir des futurs lecteurs car le plaisir de lecture réside surtout dans l’utilisation de la thématique du temps.

Planche de la bande dessinée "Le jardin de minuit" par Edith, adapté du roman pour enfants de Philippa PearcePlanche de la bande dessinée "Le jardin de minuit" par Edith, adapté du roman pour enfants de Philippa Pearce

J’aime beaucoup le catalogue des Editions Soleil, ma collection préférée étant « Métamorphoses » (bien sûr !) Mais leur collection « Noctambule » se veut être un pont entre la BD et la littérature, donc forcément, ça m’intéresse !

Au niveau du graphisme, j’ai vraiment adoré. Le dessin d’Edith est fin et les couleurs à l’aquarelle dans des tons jaune-kaki-bleu rendent le tout assez lumineux et « calme ». Je dis « calme » dans le sens où ça change des couleurs très vives de beaucoup de BD pour enfants. Le découpage est classique et vu la complexité de la temporalité, je pense que c’est un choix judicieux. Je ne pourrais pas vous dire si c’est une adaptation réussie étant donné que je n’ai pas (encore) lu le roman, mais je peux vous dire que c’est une BD très réussie !

C’est une BD de presque 100 pages, à lire dès 7-8 ans mais qui plaira aussi aux adultes -comme tout bon livre pour enfants !

Envie d’en savoir plus? Lisez ici un entretien avec Edith et écoutez ici Edith parler de son adaptation « Le jardin de minuit ».

Editions Soleil Coll. Noctambule . 2015, 96 pages.

Pépite 2015 catégorie BD/Manga, au Salon du livre et de la presse jeunesse – Sélection Jeunesse du festival d’Angoulême 2016.

2 thoughts on “« Le jardin de minuit » par Edith”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *