Cette BD « Le féminisme en 7 slogans et citations » est le 11ème tome de la Collection « La Petite Bédéthèque des Savoirs » aux Editions du Lombard. Comme ils l’expliquent sur leur site, il s’agit d’une bande dessinée didactique et ludique qui est le fruit de la collaboration entre un dessinateur et un spécialiste.BD "Le féminisme en 7 slogans et citations", éditions du Lombard. Couverture

Avant de vous donner mon avis, j’ai envie de vous détailler le contenu du livre car je pense que sa structure reflète la volonté des auteurs (et de l’éditeur) d’offrir une vue globale du sujet de manière particulièrement efficace et concise.

Un petit livre didactique et ludique très complet

Le livre s’ouvre sur un avant-propos d’une dizaine de pages écrit par David Vandermeulen, le directeur de la collection. Celui-ci retrace l’histoire du féminisme en partant de quelques mythes fondateurs et en passant en revue les textes féministes majeurs qui ont émergé au fil des siècles. Il explique également le choix des sept slogans, qui constituent les sept chapitres du livre, par l’auteure, militante féministe et blogueuse, Anne-Charlotte Husson.

Une première BD en 2 pages suit l’avant-propos et propose de parler d’« un ensemble de féminismes » plutôt que de féminisme au singulier. Le choix des slogans reflètent cette diversité dans les revendications des féministes.

BD "Le féminisme en 7 slogans et citations", Olympe de Gouges citation

« La femme a le droit de monter sur l’échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune. » Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, article X.

« Le privé est politique. », qui parle de viol.

« On ne naît pas femme, on le devient. », Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe, tome 2.

« White woman listen ! », qui évoque les féministes noires ou non-blanches.

« Nos désirs font désordre. », qui aborde les thèmes de genre, de sexe et de sexualité.

« Le féminisme n’a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours. », Benoîte Groult. Ce chapitre aborde les violences faites aux femmes.

« Ne me libère pas, je m’en charge ! », qui conclut le livre en laissant des jeunes féministes expliquer ce que le féminisme représente pour elles.

Ces sept chapitres sont suivis d’un glossaire, d’une liste d’ouvrages recommandés par les auteurs pour approfondir le sujet, ainsi que d’une bibliographie sélective de chaque auteur.

Un livre moderne, enrichissant et plein d’humour qui met en avant la diversité des féminismes

BD "le féminisme en 7 slogans et citations", Lombard. définition du féminismeJ’ai apprécié cette plongée dans le monde et l’histoire du féminisme, que je connais en fait très peu. Ce livre constitue un outil pédagogique idéal pour les adolescents. Il permet en effet d’aborder le féminisme dans toute sa diversité et ouvre des portes vers d’autres questions de société – je pense notamment au chapitre sur le ‘féminisme noir’ qui soulève la problématique du racisme. La complexité du féminisme est donc abordée et ça donne juste envie d’aller plus loin!

Le dessin de Thomas Mathieu colle au texte dans le sens où les deux servent l’objectif du livre : expliquer de manière moderne ce qu’est le féminisme et éveiller les consciences. C’est clair, précis, concis ; l’information est dense mais jamais lourde. Il y a de l’humour, du détail, de la couleur.

Lisez-le et lisez-en d’autres!

Je recommande vivement ce livre à tout le monde (pas qu’aux femmes!). La lecture de ce type de bouquins, qui traitent d’injustice sociale, qu’elle soit liée au genre, au sexe, à la couleur de peau, à la classe sociale, devrait être encouragée aussi après des enfants. De plus en plus de livres, notamment pour enfants, remettent les femmes à leur juste place dans l’histoire, comme les « Histoires du soir pour Filles Rebelles » ou « Le bus de Rosa » (qui traite de la ségrégation raciale, plus que de féminisme). Autant de livres adaptés à toutes sortes de publics et qui permettent d’éduquer les enfants dès le plus jeune âge.

« Le féminisme en 7 slogans et citations », Anne-Charlotte Husson (texte), Thomas Mathieu (dessin – couleurs), Collection « La Petite Bédéthèque des Savoirs », Editions du Lombard, 2016. 96pages – 10EUR

Dans la même collection ; « L’Univers » de Hubert Reeves et Daniel Casanave, « Le Droit d’Auteur » d’E. Pierrat et F. Neaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *